Articles

enregistrer un son de qualite dans un homestudio

Homestudio : Comment enregistrer un son de qualité

Vous enregistrez des podcasts, des livres audio ou des vidéos sur YouTube dans votre Homestudio ? Comment enregistrer un son de qualité ? Vous avez remarqué, comme moi à mes débuts, que votre micro n’est pas bien « éduqué » naturellement, que votre cuisine ou votre chambre ne sont pas encore vraiment des studios et qu il va falloir arranger tout ça très vite pour ne pas faire trop mal aux oreilles de vos auditeurs et, pour certains, passer le test de validation pour être formateur chez udemy .

Mais quel est le problème ?

Votre micro :

  1. Génère du souffle
  2. Capte les bruits extérieurs
  3. Capture les sons sourds P B T ( on appelle ça les plosives)
  4. Capte les sifflantes S

Si vous voulez bien, je vais, par souci de simplicité, ne m’intéresser qu’au milieu ambiant et au micro sans m’ occuper de la post-production audio , c’est a dire à l’optimisation du son une fois enregistré, ce qui fera l’ objet d’un autre article.

Commençons par l’acoustique de votre pièce :

Le son est une onde qui se propage différemment en fonction du milieu dans lequel il évolue. Le son se propage donc différemment dans l air que dans l’ eau et donc biensûr au contact d’ autres matériaux.

Dans la pièce dans laquelle vous enregistrez, le son (l’onde sonore générée par votre voix) subit trois actions :

  1. Les réflexions : l’ onde sonore vient se réfléchir sur les parois de vos murs ou des objets qui sont dans la pièce dans laquelle vous vous trouvez.  L’ écho , par exemple , est dans ce cas une forme de réflexion de l’ onde sonore.
  2. Les réfractions: l onde sonore traverse une paroi et se réfracte c est a dire que l onde subit un changement de direction et qu’elle rencontre des obstacles, la propagation de l’onde sonore est déviée.
  3. Les interférences : l’onde rencontre une autre onde et elle est aussi modifiée.

1 – Le choix du micro

Une onde sonore rencontrant une surface lisse et non déformante ( c’est à dire sans réfraction)  rebondit comme une boule de billard. L’onde incidente est ainsi réfléchie et donne lieu à une nouvelle onde, semblable , mais de direction différente et de moindre intensité. Elle a en effet perdu de l’énergie lors du choc.

S’il y a des réflexions, votre micro va donc capturer l’onde directe en provenance de votre voix ainsi que l’onde réfléchie qui va arriver avec un léger décalage de temps. Il va enregistrer votre voix avec son écho. C’est le cas le plus classique qui puisse vous arriver. Comment l’éviter ?

Il faut donc faire en sorte que l’ensemble de l’onde sonore générée par votre voix soit TOTALEMENT absorbée par votre micro. L’onde sera réfléchie, ça vous ne pouvez pas l’empêcher, par contre, l’onde réfléchie ne sera pas capturée par votre micro. Cela fonctionne avec des micros dynamiques de studio comme le rode podcaster. Ils sont rares mais dans le cas où votre pièce est vide et que ses parois sont lisses et réfléchissantes. alors c’est la meilleure option.

Si par contre vous avez la possibilité de remplir cette pièce de différents objets ( on va voir lesquels) qui vont venir réfracter l’onde alors vous pouvez vous orienter vers un micro statique a condensateur qui sera plus sensible et va par conséquence capter l’onde réfléchie. Attention, il faudra dans ce cas optimiser votre pièce pour réduire la réflexion de l’onde sonore et augmenter sa réfraction. Il s’agit de L’ optimisation sonore de votre pièce en tant que homestudio.

 

2 – L’ optimisation de votre pièce ( en home studio)

Pour réduire la réflexion de l’onde sonore, il faut utiliser des matières absorbantes et non pas réfléchissantes. Les meilleures matières pour piéger l’onde sonore sont les tissus , voire même les couches de tissus posées les unes sur les autres. Les mousses ne sont pas aussi performantes, ni la laine de roche qui pourra néanmoins faire largement l’affaire. Cela signifie que vous pouvez créer vous même vos propres panneaux acoustiques absorbants entre 5 et 10 cm d ‘epaisseur. Vous pourrez ainsi les placer dans les directions où l onde va se propager et ainsi venir la piéger. L’objectif est de réduire 80% de la réflexion. ainsi le son capturer sera beaucoup plus « direct » et présent.

Si vous êtes dans votre chambre et que vous avez un dressing ouvrez les portes afin de rendre visibles les vêtements qui constituent des panneaux naturels.

 

3 – où placer ses panneaux absorbants dans votre home studio

Placer vos panneaux aux angles de votre pièce, et repartis en quinconce sur vos murs . laissez de la place (env 10 cm) derrière vos panneaux. Mais si vous ne voulez pas créer, acheter et installer de panneaux acoustiques absorbants, vous avez la possibilité d’utiliser des filtres de réflexions qui vont venir capturer toute l’onde sonore et éviter qu’elle n’aille se réfléchir ailleurs. Attention vous ne pourrez pas voir votre écran avec les filtres de réflexion, vous serez contraints de poser des panneaux.

 

4 – L’ optimisation du micro : les réglages pour le home studio

En plus des problèmes de réflexion du son, il faut éviter de capturer ce que l’ on appelle les plosives, c’est a dire la prononciation d’une syllabe contenant un ‘P’ qui aurait tendance à être beaucoup plus forte que le reste du mot. Pour cela prenez installer un filtre antipop accroché au bras de votre  support de micro.

Homestudio : Comment enregistrer un son de qualité
note : 5 - 2 vote[s

Comment enregistrer votre propre livre audio ? Etape 1 : enregistrer

microphone-audio-computer-sound-recording-55800

Le livre audio s’est bien développé aux USA, et commence doucement à se réveiller sur le marché français ! Vous pouvez en profiter !

Si vous avez des talents de conteur ? de conteuse ? vous écrivez des nouvelles ? C’est le moment de profiter de la formidable puissance de distribution d’Amazon et de publier votre livre sous la forme d’un fichier audio écoutable sur tout support numérique. Mais que faut-il faire pour cela ? qu’elles sont les étapes à suivre pour enregistrer , encoder, publier et distribuer votre livre au format sonore ?

Etape 1: Enregistrer 

Je pars du principe que vous avez un texte écrit et que vous êtes capable de le lire d’une voix non monocorde. Rapprochez vous sinon d’exemples de voix comme celles de bernard giraudeau, philippe noiret, gérard depardieu ou bien de andré dussolier (que j’adore particulièrement !)

Le micro d’enregistrement: 

j’ai écris pas mal sur les micros et notamment un article complet sur tous les micros pour la video et le podcasting.  Vous pouvez aussi lire l’article sur le micro Blue Yeti qui est conçu parfaitement pour enegistrer des livres audio ou bien le smartlav de rode , un micro cravate (donc proche de la source sonore de votre voix !) et que vous branchez directement sur la carte son de votre ordinateur, et plus abordable que le blue yeti.

Le format d’enregistrement: 

Il y a beaucoup de formats audio numériques (aiff, flac, wav, mp3…) mais le format qui est le plus utilisé sur le web est le format mp3. il permet de réduire le poids du fichier en conservant une qualité d’écoute suffisante pour la plupart des lecteurs.

Comment compresser en mp3:

C’est la carte son qui en général transforme le signal analogique en signal numérique. Les micros USB comme le blue yeti intègrent une carte son qui va numériser le signal et éviter ainsi que ce soit la carte son (en général de moins bonne qualité) de l’ordinateur qui le fasse.

Si vous enregistrez avec un baladeur numérique comme le Zoom , le menu vous permettra de choisir la qualité de votre numérisation (soit au format wav peu compressé pour une retouche éventuelle dans un éditeur de son comme audacity par exemple ou bien directement en mp3 si vous ne comptez pas y retoucher.

Nous verrons dans un autre article comment publier votre fichier audio sur la plateforme d’Amazon.

Comment enregistrer votre propre livre audio ? Etape 1 : enregistrer
note : 4.9 - 8 vote[s