Connaissez-vous Zaption ? La vidéo interactive pour les formateurs

Zaption est un outil en ligne qui permet aux formateurs de publier des vidéos en intégrant une dimension plus interactive. Il est possible d’embarquer des vidéos en y ajoutant des questions, des sondages, des forums liés au déroulé de la vidéo.

La pédagogie est pensée autour du support vidéo. Voilà la une grande nouveauté de Zapion.

Zaption est aussi pensé autour d’un réseau social de formateurs et propose une Galerie qui permet aux utilisateurs de partager, et d’utiliser le contenu qui a été créé par d’autres formateurs, donc un gain de temps considérable et des idées en plus 😉

Voila un outil qui prouve que le marché de la formation en ligne est en train de se développer très rapidement.

Plusieurs solutions Françaises  de vidéos interactives sont  aussi à remarquer.

https://www.zaption.com

Le social learning et la vidéo bouleversent le monde de la formation continue

Certains #MOOC ont déjà accueilli plus de 3 millions de personnes dans le monde. Ceux de #Coursera et Edx notamment. En France, le ministère de l’enseignement supérieur, a déja lancée la création d’une plateforme et l’ouverture de 300 cours en ligne d’ici 2016. Cela va impacter bien évidemment le monde la formation professionnelle mais aussi le e-commerce de l’apprentissage. Cela existe déjà via tuto.com, elephorm et aux US, udemy.com.

Les organismes de formation continue s’y intéressent car 80 % des personnes qui suivent aujourd’hui un MOOC ont terminé leurs études. Ce mode d’apprentissage continue va se développer.

C’est un peu la traduction de l’usage des réseaux sociaux appliqué à l’apprentissage. on apprend pas uniquement seul, via un formateur mais aussi via son réseau.

Il n’y a pas que EDX (qui fait tourner FUN) , et son code en python, mais des universités comme Grenoble ou Genève utilisent la plateforme Chamilo (développée en php et donc plus généraliste) et disponible en téléchargement gratuit et qui permet de monter des cours en ligne assez facilement tout en disposant d’un réseau social intégré.

Donnez votre mail et recevez immédiatement le lien de téléchargement de la dernière version de la plateforme gratuite de Elearning Chamilo

Email:

 

Sources:

http://blog.educpros.fr/matthieu-cisel/

http://www.udemy.com

http://exclusiverh.com/articles/social-learning/la-revolution-du-social-learning.htm

https://chamilo.unige.ch/

http://chamilo2.grenet.fr/inp

EDX: http://code.edx.org/

 

Impacts de Google Plus sur le SEO

Le SEO correspond à l’optimisation de son référencement. Dans cet article je voudrai vous montrer en quoi google plus peu avoir un poids dans le SEO.

Google plus fait désormais partie des 3 grands réseaux sociaux avec Facebook et twitter. Même si Facebook domine ce « marché » des réseaux sociaux en terme de nombre de comptes ouverts (environ 600 Millions environ dans le monde) et de temps passé par les internautes (voir le graphique ci-contre), google plus peut venir grignoter sérieusement l’usage de twitter.

1) Google plus est désormais intégré à l’ensemble est applications google selon un communiqué officiel, d’octobre 2011. l’audience potentielle de G+ est donc bien supérieure à celle de twitter du au nombre d’internautes utilisant les applications collaboratives de google.

2)  Les @ des twits ne sont pas indéxés dans google. seul les comptes le sont ex: tapez nathalie kosciusko-morizet dans google est vous tombez d’abord sur son blog puis, son profil facebook et son compte twitter apparaît au bout de plusieurs pages. Aucun twit, qui correspond pourtant à des pages web n’est indexé dans google. Le géant du search avait conclu un accord fin 2009 avec twitter qui permettait d’afficher dans ses résultats de recherche les flux de Twitter correspondant aux requêtes effectuées par les internautes. Cet accord est arrivé à son terme le 2 juillet 2011. Google cite « Notre vision est que google.com/realtime (qui listait un flux twitter temps réel) devrait inclure les informations de Google+ ». 

3)  Google + va-t-il remplacer twitter ?

Plus de 62 millions d’internautes dans le monde auraient créé un compte google plus à la fin décembre 2011. D’autre part, si l’on compare l’impact de twitter sur les blogs , le microblogging a simplifié et raccourci la publication qui il faut l’avouer est particulièrement chronophage. Le bouton +1 est encore plus « simple » et « rapide » que de poster sur Twitter. Donc je pense que son impact en terme d’usage va être probablement énorme. En revanche, on perd la notion de « chapeau » qui permettait de mettre en valeur le lien twité. Ce chapeau d’information « intelligente » sera-til remplacé par l’intelligence de sa communauté connectée  via google Plus ?

plus.jpg3)  Impact de Google + dans la recherche ?

Il est clair que nos recherches sur google seront impactées par ce que notre communauté d’intérêt en fait. Dans l’autre sens, notre communauté pourra elle-même être impactée par notre propre sélection de l’information. En d’autres termes, ma recherche peut influencer la recherche de ma communauté et vice-versa. Cela est déjà le cas sur Facebook, mais Facebook n’est pas un moteur de recherche.On aura donc accès via google à une info publique et anonyme, mais aussi à une information « digérée » par nos « amis. Ce ne seront pas les « amis » de facebook, ni twitter mais ceux de google plus.  La construction de ses propres « cercles » détermine donc la façon dont on va accéder à l’information et à la qualité de cette information.

Sources: http://googleblog.blogspot.com/2012/01/search-plus-your-world.html

APPLICATIONS INTERACTIVES SUR FACEBOOK POUR LE E-TOURISME

capture2.PNGFacebook à un rôle très important dans le système de recommendations et ce dans le choix de ses destinations touristiques. Il est important de connaître son potentiel et de commencer par les applications qui servent de lien entre les offreurs de services et les touristnautes. Biensûr les applications présentées dans ce document ne sont pas exhaustives et une mise à jour sera effectuée régulièrement afin de faire apparaître les nouveautés.
Si vous avez découvert une application Facebook qui pourrait être utile comme interface entre un offreur de services et l’internaute dans sa préparation de voyage merci de la mettre en commentaire.

[tutoriel video]: Sous-titrez une video avec Universal Subtitles

La fondation Mozilla a développé un projet baptisé Universal Subtitles qui consiste à développer un standard pour le sous-titrage des vidéos en ligne. Cela fonctionne avec Html5, aussi bien qu’avec flash. Cela rentre dans une logique de service soutenu par Lire la suite

Journalisme numérique: 12 et 13 Mai 2011 à Lille


L’ESJ-Lille organise deux journées d’étude consacrée au journalisme à l’heure du numérique : nouveaux formats, nouvelles approches du journalisme, utilisation du jeu vidéo au service de l’information journalistique, journalisme citoyen et l’entrée de l’amateur sur la scène journalistique. Un mini-site dédié vous permet de vous inscrire gratuitement, d’accéder aux infos pratiques, et de consulter les résumés des interventions, qui seront postés dans le courant du mois d’avril…

HTML5: ce que ça change pour la vidéo sur le web

Si vous êtes producteur audio-visuel ou journaliste multimédia , vous savez que vos contenus vidéos doivent être visibles par une audience la plus large possible. Vous mettez alors vos vidéos sur youtube (par exemple) mais vous ne savez peut-être pas que votre auditoire est néanmoins limité par la présence voire le niveau de mise à jour du pluging flash sur leur ordinateur. Lire la suite

La vidéo synchronisée au service de la connaissance

La vidéo synchronisée avec des documents quels qu’ils soient est en pleine évolution et constitue un véritable enrichissement de la vidéo lors de conférences ou de formations. Après HEC qui avait fournit via un partenariat avec Apple des ipod aux étudiants , voici un business model intéressant avec momimdum. un reportage iTélé qui présente comment Sciences Po utilise la vidéo .

Comment afficher votre liste de vidéo seesmic sur un blog ?

Vous avez peut-être découvert seesmic, ce service web 2.0 qui permet se rentrer en conversation vidéo avec le monde entier avec une simple webcam et un joli sourire ;). Il faut biensûr ouvrir un compte et obtenir un identifiant (username). Vous avez donc une adresse du genre: http://www.seesmic.com/franckdumesnil. il n’est pas indiqué sur le site de seesmic de procédure pour afficher vos vidéos sur votre blog. J’utilise les services de netvibes pour cela. Allez à la page http://eco.netvibes.com/export/blog/235221/seesmic et entrez votre nom d’utilisateur dans la partie « Widget preferences », tapez update preview pour générer le code mis à jour. Il vous suffit de copier-coller le code généré dans une colonne (sidebar) de votre blog pour afficher toutes vos conversations.

Pour les perfectionnistes: Vous pouvez aussi modifier la valeur de la hauteur dans le formulaire du widget. Par contre on ne peut pas modifier manuellement la valeur de la largeur de cette colonne en allant directement dans le code. Une chance, la largeur de la fenêtre seesmic s’adapte à la largeur de votre colonne (largeur en général fixée dans les attributs de la feuille de style CSS).

Webschool Orléans: 20 Janvier – Atelier Vidéo & CMS Joomla

Mardi 20 Janvier 2009 aura lieu la prochaine session Webschool Orléans dédiée au CMS Open-Source Joomla et à la découverte de ce que l’on peut faire avec la vidéo sur son blog avec un Atelier que j’animerai. Venez découvrir du CRM en vidéo, des exemples de conversations seesmic, des vidéos d’animations commerciales pour le e-commerce, des video-démo de produits …

Ca se passera au Centre d’innovation d’Orléans à partir de 18H15 jusqu’à 21H.

Ouverte et gratuite pour tous la Webschool s’adresse aussi bien aux entreprises qu’aux particuliers.(entrepreneurs, étudiants, salariés, chômeurs, retraités,…)  Le but de cette session Webschool est d’échanger et de partager des expériences autour de la création de site web sous joomla et si vous vous intéressez au multimédia et à la vidéo sur le web. Venez nombreux 😉

Merci à Yannick Barbier pour la photo:

3215283947_e20eef5050.jpg